Économie sociale

Description de l'enjeu

Conjuguant activité économique et utilité sociale, le secteur de l’économie sociale regroupe les entreprises privées et publiques qui font passer le bénéfice pour la communauté avant la recherche de profits individuels.

Les organisations en économie sociale peuvent se présenter légalement sous forme d’entreprises, de coopératives, d’organismes sans but lucratif (OBNL), d’associations, de mutuelles ou de fondations. Elles sont dirigées par un conseil d’administration qui voit à la gestion, aux orientations et aux décisions financières sur les gains ou les pertes, réinvestis ou rééquilibrés.

L’économie sociale se caractérise par une gestion autonome, démocratique et participative privilégiant le service et la personne plutôt que le capital. Il s’agit d’une économie qui se définit indépendamment des secteurs privé et public.

Le «Portrait statistique de l’économie sociale de la région de Montréal» réalisé sous la direction de Marie J. Bouchard publié en 2008 sous l’égide de la Chaire de recherche du Canada en économie sociale, fournit plusieurs données intéressantes. À Montréal, plus de 3500 établissements reliés à l’économie sociale créent plus de 60 000 emplois durables et de qualité dans de nombreux domaines d’expertise. Ces entreprises génèrent des revenus de 2 milliards de dollars par année. Sans compter l’apport significatif de plus de 100 000 bénévoles.