Foyer de jeunes travailleurs et travailleuses de Montréal :: un toit pour les jeunes

La ligne qui sépare les jeunes de la rue s’avère bien mince lorsqu’ils ont peu de qualifications, de soutien familial et d’argent. Entre les centres de jeunesse et les refuges, il existe un endroit qui offre un toit pour les jeunes et les écarte de l’itinérance et de l’exclusion.

Au Foyer de jeunes travailleurs et travailleuses de Montréal, les jeunes de 17 à 24 ans trouvent des logements à prix modiques, un soutien communautaire et les moyens de développer de nouveaux projets. «Nous leur apprenons à être autonomes, par exemple à faire le souper, la lessive ou à tenir les comptes, mais surtout nous travaillons avec eux pour qu’ils puissent réaliser leur projet de vie», relève la conseillère en financement et communication de l’organisme, Katia Poulin.

À l’aide de programmes de retour à l’emploi et d’un encadrement, les jeunes peuvent ainsi trouver le chemin d’une insertion dans le marché du travail, à leur rythme. Ils sont également invités à participer activement à la vie de l’organisme de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.
foyer jeunes travailleurs2
Des projets de vie
Pour certains des 50 jeunes peu scolarisés, et souvent décrocheurs, qui fréquentent annuellement l’organisme, le projet de vie sera de retourner à l’école. Pour d’autres, il s’agira plutôt de trouver un emploi, et donc d’acquérir une formation.

À leur arrivée au foyer 76% des gars et des filles n’ont pas terminé leur secondaire 5 et donc n’ont aucun diplôme. «Nous offrons un encadrement, mais c’est le jeune qui doit faire les démarches. Au début, on regarde comment ça va, les problématiques qu’ils rencontrent (santé mentale, désintoxication, etc.), et nous les amenons à participer aux activités, à la vie du foyer», raconte Katia Poulin.

Le centre offre des activités sportives et socioculturelles (cinéma, soupers, etc.), des activités d’information, la participation à la gestion du foyer et des rencontres de groupes hebdomadaires.

Miser sur le mieux-être
En avril dernier, les jeunes du Foyer de jeunes travailleurs et travailleuses de Montréal ont participé – et cela, pour la seconde année – au Défi Banque Scotia, des courses de 5 km et 21 km, au parc Jean-Drapeau. Par le sport ou par la culture, les jeunes sont encouragés à prendre part à la vie communautaire et sociale.

L’équipe du foyer recherche actuellement des bénévoles occasionnels pour aider lors des activités de collecte de fonds, de transport des dons et pour organiser des activités culturelles et sportives. «Nous aimerions proposer des activités artistiques aux jeunes pour les inciter à s’exprimer et nous sommes ouverts à toutes les propositions. S’impliquer peut faire une réelle différence pour le mieux-être des jeunes», soutient Katia Poulin.

Il est possible de communiquer avec Katia Poulin : k.poulin(@)fjttm.org ou |514 ||522||3198 poste 223.