Marc Cudia :: de voiles en voiles

Marc Cudia est l’un des fondateurs d’une populaire attraction du Vieux-Montréal : Voiles en voiles. Ce gigantesque terrain de jeux permet de se transporter d’un navire-pirate à un autre à travers 61 jeux répartis en sept parcours.

«L’idée est née du rêve de trois papas qui voulaient offrir une expérience d’habileté, sans être trop sportive et pour toute la famille. Le parcours aérien se fait en toute sécurité, la corde devient une «ligne de vie» assurent les petits et les grands du début jusqu’à la fin du parcours», explique le cofondateur du projet, Marc Cudia.

Le Vieux-Port de Montréal comme terrain de jeu
Tout petit déjà, le président d’Écorécréo rêvait de travailler sur ce site touristique. «Mon père m’amenait voir les quadricycles toutes les semaines et l’ancien propriétaire m’a dit, quand j’avais 12 ans : «un jour, tu vas travailler pour moi». Deux ans plus tard, il m’engageait pour l’entretien des cycles et à 23 ans, je rachetais la compagnie», raconte Marc Cudia, un ancien enfant des services sociaux. «La clé, c’est de croire en ses rêves et d’être persévérant», ajoute-t-il.

Un défi pour tous
Fruit de la collaboration d’un ancien avocat, Jean-Philippe Duchesneau, d’un ingénieur en gestion de projet, Nicolas Gosselin et de Marc Cudia, le Groupe Écorécréo développe depuis 17 ans, des sites de location touristique à Montréal, à Québec et au parc Forillon. «Notre objectif est de mettre le tourisme au cœur de la famille. Les pirates, c’est universel et cela permet d’avoir les enfants sous les yeux, actifs et loin des jeux vidéos. Sans compter que le parcours «challenge» aussi les parents», assure Marc Cudia.

La chance et les opportunités
Comme il le dit lui-même, Marc Cudia n’avait pas pigé le bon numéro. Il a connu des périodes de grande précarité, passé de foyers d’accueil en foyers d’accueil et a été itinérant durant un certain temps. Persévérance et opportunité lui ont permis de créer sa chance. Voiles en voiles a aujourd’hui un chiffre d’affaires d’un million de dollars par année. Mais Marc Cudia n’a pas oublié et il partage son expérience et s’implique dans la communauté.

De voiles en causes
Voiles en voiles, qui emploie une centaine d’employés (patrouilleurs, préposés, coordonnateurs, etc.), majoritairement des étudiants, pour 150 jours d’opération, a accueilli 80 000 visiteurs l’an dernier. Déjà, plus de 185 000 visiteurs sont partis à l’abordage des voilures des navires du Vieux-Port.

Plaisir des familles en tête, Marc Cudia juge également important de soutenir des causes, comme le Service d’hébergement St-Denis, un organisme d’hébergement pour les jeunes de 15 à 21 ans en difficulté, et aussi l’Association de soutien des enfants atteints du cancer et leurs familles, Leucan. «Si on peut leur donner du bonheur et leur faire oublier un peu la maladie, cela nous rend contents nous aussi», relève le cofondateur.