GUEPE :: Le groupe uni des éducateurs naturalistes et professionnels en environnement

Avec l’été vient l’envie d’aller jouer dehors. De nombreux parents planifient les fins de semaine et inscrivent déjà leurs enfants aux camps de jour. Le groupe uni des éducateurs naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE) proposera cet été deux nouvelles activités susceptibles de plaire aux petits et aux grands tout comme à de nombreux organismes communautaires. «Nous venons d’obtenir une subvention pour former 1000 jeunes à la pêche à la ligne. Cela va être un beau défi», s’exclame la directrice de GUÊPE, Gabrielle Normand.

Destinés aux groupes scolaires et aux camps de jour, cette initiation vise à apprendre les rudiments de la pêche et la biologie des poissons aux 9-12 ans. Chaque jeune recevra une canne à pêche et un permis de pêche valable jusqu’à 18 ans. «C’est l’occasion de découvrir les richesses biologiques du bord de l’eau».

Plaisir au bout de la ligne
Soutenue par le programme d’aide financière du volet de pêche en milieu urbain de «Pêche en herbe» de la Fondation de la faune du Québec et Canadian Tire, son partenaire principal, en collaboration avec le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, cette activité de sensibilisation à l’environnement se donnera dans cinq parcs de la métropole : au Parc-nature du Bois-de-Liesse, secteur de la Péninsule, au Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, secteur Héritage, au Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, au Parc-nature du Bois-de-l’Île-Bizard et au Parc de Beauséjour.

Spécialiste en services éducatifs et professionnels en sciences de la nature et de l’environnement, cet organisme à but non lucratif offrira également un programme «Passeport Sciences» destiné à la communauté immigrante de la région de Montréal.

Pour tous les Montréalais
Cette activité jumelle un atelier de francisation avec une sortie éducative dans un parc nature. «Juste apprendre à pagayer tous ensemble pour diriger l’embarcation, c’est un défi en soi. Les personnes issues des communautés culturelles ont beaucoup de plaisir à partager ensemble une activité qui allie découverte de la nature et socialisation», relève Gabrielle Normand.

Avec l’objectif de développer une affection pour le patrimoine naturel québécois, les activités proposées par GUEPE rendent la nature accessible à tous. Certaines visent les enfants, les personnes handicapées ou les aînés. «Nous allons utiliser le jeu et les sens pour stimuler les petits et même les personnes avec handicap, tandis que les personnes âgées privilégient plutôt les randonnées avec interprétation», explique la directrice.37-guepe-rabaska

L’organisme proposera aussi de la location de rabaska et de kayak. Les personnes intéressées pourront jumeler les activités nautiques avec une activité de découverte de la richesse de la biodiversité des parcs urbains.