Le site web de Montréal sur l’itinérance :: Plus de services, plus de visibilité

Le site web de la Ville de Montréal sur l’itinérance a fait peau neuve. «Cette mise à jour est une réponse à l’intérêt croissant des citoyens pour cette question. Il existe une grande solidarité des Montréalais pour les plus démunis et les gens veulent comprendre le rôle de la ville dans ce dossier», explique le conseiller en développement communautaire de la Ville de Montréal, Pierre-Luc Lortie.

Plan d’action montréalais
Avec le 2e Plan d’action montréalais en itinérance 2014-2017, qui vise notamment l’ouverture d’un centre de répit et de dégrisement et le développement de plus de 600 unités de logements sociaux avec soutien, la Ville montre l’importance qu’elle accorde à ce dossier.

Reflet des préoccupations sociales
L’itinérance autrefois sous catégorie de la «cohabitation sociale» remonte au premier plan pour figurer avec les autres grands enjeux. Le site web de la Ville de Montréal sur l’itinérance a ajouté deux sections, «Services destinés à des groupes et des enjeux spécifiques» et «Mesures hivernales et liste de ressources».

Haltes-chaleur
Le dossier des haltes-chaleur porté récemment dans les médias montre que la préoccupation des Montréalais porte fruit. Les deux abris – dont une halte-chaleur a ouvert ses portes l’an dernier – sans lits mais accueillant les itinérants avec leurs animaux lors de grands froids ouvrent à présent leurs portes lorsque la température ressentie atteint – 20 C (plutôt que – 27 C).

«Nous avons senti le besoin de mieux afficher les informations sur les refuges, les haltes-chaleur et les navettes d’urgence en place en hiver. Chaque année, ces ressources sont bonifiées mais la méconnaissance perdure», soutient M. Lortie.

Des jeunes, des femmes et des hommes

La présentation de certaines clientèles vivant l’itinérance – femmes, jeunes, autochtones, etc. – améliore aussi le visage que l’on a de ceux qui vivent la rue. À la suite du premier portrait sur l’itinérance au Québec publié l’an dernier, les connaissances de cet enjeu d’importance s’étoffent. «Nous avons une section sur l’avancée des connaissances où l’on trouve des publications et les orientation de la ville. Depuis 25 ans, Montréal est très impliqué dans ce dossier. Plus de 60 groupes et organismes y travaillent», relève le conseiller.

Diversité des ressources
Vitrine intéressante des priorités en matière d’itinérance, le site internet met en valeur la diversité des ressources pour répondre aux différents besoins des sans-logis. Problématiques de plus en plus criantes, l’itinérance cachée – qui touche de nombreuses femmes – et le vieillissement dans la rue appellent à des réponses différentes : des ressources d’hébergement adaptées à la clientèle, mais aussi un soutien communautaire et médical ciblé.