Le Sésame :: Magie alimentaire dans Mercier-Est

Officiellement, le petit café-bistro jumelé au nouveau comptoir alimentaire n’ouvrira ses portes qu’en septembre. Pourtant, le nouveau lieu de nourriture communautaire du Sésame revitalise déjà la manière de servir des aliments sains à faible coût auprès des résidents de Mercier-Est.

Tout au même endroit
«C’est un renouveau de l’organisme, cela nous permet de réunir au même endroit : les fruits et légumes, la transformation alimentaire et la vente», explique Catalina Bonilla, la chargée de projet CÉRES du Sésame. L’organisme vise à assurer à tous les résidents de ce quartier de l’est de Montréal la sécurité alimentaire et l’éducation à une saine alimentation.

Généreux donateurs
Le nouveau projet, inspiré des Community Food Centers, bénéficie déjà d’un solide coup de pouce. Il est supporté par la Fondation du Grand Montréal et la Fondation de la famille J.W. McConnel à hauteur de 50 000$, chacune et par année sur deux ans.

Vers l’autonomie
En réunissant les cuisines collectives, la vente de légumes et la transformation alimentaire – vendue sur place ou pour les deux CPE -, cette logique amènera des économies de coûts, mais aussi une réelle autonomie. Même les légumes moches y trouveront leur place. «Il nous faut travailler aussi sur notre offre de fruits et légumes. De nombreux Québécois (85% des résidents du quartier) et des nouveaux arrivants boudent des légumes qu’ils connaissent peu, comme le kale», relève Catalina Bonilla qui se souvient n’avoir pas réussi à «donner» son kale biologique mis à 50 sous sur le comptoir.

Sensibilisation
D’où l’importance de poursuivre les efforts d’éducation populaire autour de l’alimentation pour l’organisme. Une collaboration de Québec en forme et de L’œuvre Léger a permis l’engagement d’une technicienne en nutrition. «Elle apprend aux immigrants, de nombreuses femmes hispanophones, à cuisiner avec des aliments qui ne sont pas les leurs. Nous voulons élargir la clientèle pour que tous en profitent», dit Catalina Bonilla. Pour que le kale devienne une salade santé !