Le Pharmachien : chien de garde en santé

Écrit sur le blogue Le Pharmachien : «le pharmacien impertinent qui simplifie la science et anéantit la pseudoscience». Le chien de garde des questions de santé pointe avec humour les erreurs véhiculées par de nombreux médias.

Une information libre et pertinente
«Je crois que les gens méritent d’être mieux informés. Ce que je fais donne des outils aux gens pour prendre leur santé en main et je contribue même à leur faire sauver de l’argent», s’exclame le pharmacien communautaire Olivier Bernard, alias Le Pharmachien. Même s’il officie comme remplaçant dans de nombreuses pharmacies de Montréal, de la Rive-Nord aux Laurentides, de la Rive-Sud jusqu’en Outaouais, le pharmacien n’a jamais eu autant de succès que lorsqu’il écrit des billets de blogues sur les sujets de santé avec humour, de manière illustrée et dans un langage familier.

Un site web et un livre
Son site web, démarré en septembre 2012, reçoit entre 350 000 et 400 000 visites mensuelles et son premier livre – tous des textes originaux – s’est vendu à 25 000 exemplaires. Un succès pour le Québec ! Lui qui pensait être lu par une cinquantaine de curieux en démarrant le site. «J’y fais la même chose qu’à la pharmacie et auprès de ma famille et mes amis. Je mets fin aux fausses croyances, comme de penser que «tout ce qui est naturel est bon et que ce qui est chimique est mauvais», que les vaccins sont dangereux ou encore que le régime détox, ça fonctionne», explique le pharmacien.

Prix Innovation 2015
Pour son bon travail de pharmacien vulgarisateur, Olivier Bernard a reçu le Prix Innovation 2015 de l’Ordre des pharmaciens du Québec. Il participe à mieux faire connaître le métier de pharmacien et aussi montre à ses confrères que l’on peut dénoncer les fausses informations tout en restant professionnel. Pour les mordus, un second livre du Pharmachien devrait paraître à l’automne.