MapCollabo :: tranches de vie de quartier

Partager le regard d’un jeune pour découvrir son quartier, avec ses références et son histoire, c’est ce que propose le projet MapCollabo qui vise à mieux comprendre le processus identitaire de 20 jeunes de Paris et de Montréal, dans leurs mots et avec leurs images.

Entre Montréal et Paris
Les guides multimédias, qu’ils ont réalisés, offrent de s’hasarder dans Saint-Michel et La Petite Bourgogne (Montréal) et à Aubervilliers et Pantin (Paris). «Ces quartiers se ressemblent, sans être pareils, car ils s’agit de lieux d’immigration souvent stigmatisés. Les jeunes nous en parlent de manière positive, ce qui projette une image différente de ce qu’on peut avoir en tête», explique Julie-Anne Boudreau, directrice du Laboratoire de recherche Ville et ESPAces politiques (VESPA) et l’une des instigatrices du projet.

Histoires de vie et de quartier
Les 10 jeunes Québécois et les 10 Français, âgés de 16 à 25 ans, ont réfléchi à leur expérience de vie et à l’histoire de leur quartier à travers des ateliers de discussion et de création. À l’aide de capsules audio-vidéo et des photos, ils nous présentent les lieux et les souvenirs importants qui le construisent. Devant l’École de la Petite-Bourgogne, Naniie confie : «C’est là que tout a commencé pour moi. Là où j’ai créé mes premiers vrais liens d’amitié». À la Cité La Maladredie d’Aubervilliers, Adel, âgé de 17 ans, présente son lieu de vie : «À la Cité, tout le monde se connaît. Mes endroits préférés sont le stade et la pelouse. Ce sont des endroits qui m’ont vu grandir».

Carte interactive
En passant la souris sur le plan d’un quartier, des points de couleur nous avertissent d’une zone d’intérêt. Des lieux significatifs, mais pas touristiques, qui nous aident à découvrir la face cachée de ces quartiers mal-aimés. Dotés d’un tissu associatif vivant et d’activités multiculturelles, ces quatre quartiers offrent beaucoup de similitudes mais ne possèdent pas la même histoire d’immigration. «L’histoire du colonialisme, encore forte en France – avec les cités et un sentiment de discrimination présent. Alors que les représentations du quartier par les jeunes forment, par contre, quelque chose de contrastée et d’un peu idéalisée», relève la Pre Boudreau.

MapCollabo
Le projet MapCollabo consiste en une recherche collaborative, «Constructions identitaires et territorialités des jeunes des quartiers populaires et d’immigration : une comparaison entre Montréal et la banlieue parisienne» entre chercheurs d’ici et de France. Il y a de nombreux repères croisés entre jeunes d’ici et d’ailleurs : écoles, amis, parcs, etc. Et les visages souriants forment une intéressante palette d’ambassadeurs des quartiers souvent délaissés et mal connus des deux métropoles.

«MapCollabo : Histoires personnelles, histoires de quartier»
Laboratoire de recherche Ville et ESPAces politiques (VESPA)