Dîners Saint-Louis :: pour nourrir le corps et le cœur

En 1983, les jeunes sur l’assurance chômage touchaient seulement 150 $ par mois, presque le tiers des autres adultes! Pour répondre à la grande pauvreté des jeunes, les Sœurs de la Trinité et des citoyens lancent Dîners Saint-Louis. L’organisme offre des repas aux 18-30 ans, mais aussi un abri. «C’est aussi un break de la rue. Un endroit où ils peuvent parler de leur consommation en toute confiance et être référés vers des ressources», ajoute Mme Duchesne.

Les dons de viande à Moisson Montréal réjouissent Michelle Duchesne. «Notre préoccupation est de nourrir convenablement notre clientèle en donnant des repas équilibrés. La viande coûte cher, cela nous aide donc beaucoup», relève la directrice de l’organisme.

Café 1818 – Ketch Café – Studio du Fonds
Le Café 1818 Gilford les accueille le jour tandis que le Ketch Café leur ouvre ses portes le soir. Les jeunes peuvent venir faire de la musique au studio du Fonds et avoir accès à un logement de transition.

Projet PIVAU
Un programme les aide aussi à canaliser leur violence. Le projet PIVAU (programme d’intervention en violence et en agression urbaine) leur offre une salle où ils peuvent la libérer sans blesser ou se blesser. «Ils peuvent exprimer leur colère et leurs frustrations en tapant sur le punching-ball. Les intervenants vont les aider à nommer leurs émotions et à vider cette violence de manière saine», explique Mme Duchesne.

Du travail
Les jeunes ont aussi l’opportunité de travailler à la journée grâce à Job 18-30 : nettoyage des rues du quartier du Plateau, aménagement paysager, petits travaux de manutention. En 2014, près de 897 jeunes ont profité de l’opportunité de se rendre utile, soit 1640 heures travaillées.

Dîners St-Louis