La maison Marguerite :: un toit pour elles

« Elles arrivent à la porte, sans bagages et sans argent, et recherchent un endroit sécuritaire où dormir, se laver et manger », raconte Martine Rousseau, la directrice générale de la Maison Marguerite. Le centre d’hébergement, nommé en l’honneur de Marguerite D’Youville, la fondatrice de la Congrégation des Sœurs de la Charité de Montréal, a pour mission de loger, nourrir et aider les femmes seules de 18 ans et plus, sans abri et en difficulté.

Pauvreté, isolement, problème de santé mentale et de santé physique, toutes partagent une histoire de vie difficile. Certaines ont vécu de la violence, d’autres de la dépression. Pour certaines, le chemin a débuté par une simple perte d’emploi en l’absence d’un réseau social soutenant. À la Maison Marguerite, elles restent 6 semaines en hébergement court terme et jusqu’à 4 ans en appartement de transition.

Avec ses 18 chambres, la Maison affiche toujours complet. La moyenne d’âge de celles qui frappent à la porte est de 47 ans. « Ce qui ne reflète pas forcément le vieillissement de la population, simplement les plus jeunes possèdent plus d’organismes prêts à les accueillir», constate Martine Rousseau.

À Montréal, la demande est grandissante, tout comme les besoins des plus démunies. 300 dames passent annuellement les portes de la Maison Marguerite. Le défi actuel de l’organisme consiste à maintenir six chambres non subventionnées pour les démunies – seules 12 le sont par l’Agence de santé et de services sociaux de Montréal, tandis que la Société d’habitation du Québec soutient les 18 appartements de transition.

Avec comme objectif de constituer une trousse de départ, le comptoir vestimentaire de l’organisme, le Vestiaire, procure également des vêtements, des produits d’hygiène et des denrées aux plus nécessiteuses. Un coup de pouce pour reprendre la route avec un peu plus de sérénité.

Actuellement, les besoins matériels les plus urgents des femmes sont :

Vêtements : sous-vêtements (petites culottes, soutien-gorges, bas courts), gants, mitaines, jeans, manteaux, bottes
Produits d’hygiènes : déodorants, dentifrices, brosses à cheveux, peignes, serviettes sanitaires, couches d’adulte, débarbouillettes et serviettes de bain
«Trousse de départ» : oreillers, réveille-matin, ouvre-boîtes, grille-pain, poêlons, chaudrons, bouilloires, radios
Denrées non périssables

Le site de la Maison Marguerite