Les arts martiaux contre les gangs de rue

« Jeune, je me suis accroché à mon rêve et c’est grâce aux sports de combat que j’ai réussi à m’arracher du milieu des gangs de rue », avoue le maître en arts martiaux Ali Nestor Charles. Le centre de ressources Ali et les Princes de la Rue est donc un refuge où les jeunes peuvent venir se défouler de manière positive. « Là où ils ne seront ni feront de victimes », précise le fondateur.

L’organisme Ali et les Princes de la Rue aide les jeunes à difficulté à développer un esprit de maîtrise et d’estime de soi à travers les arts martiaux. Fondé en 2004 par Ali Nestor Charles, cet organisme vise à la prévention de la violence chez les jeunes de 12 à 18 ans. Plus qu’un simple sport, les arts martiaux offrent aux jeunes une manière constructive de canaliser leur violence grâce à un apprentissage aux valeurs positives (respect, discipline) et une saine compétition.

À l’angle de Crémazie et de la 16e avenue, l’organisme se situe à l’interface des quartiers de Saint-Michel, Rosemont et Petite-Patrie. Lancée en 2010, l’école de la relève Ali Nestor Charles forme des jeunes adultes de 16 à 24 ans ayant des difficultés académiques. Appuyé par la Commission scolaire de Montréal et le Centre de ressources éducatives et pédagogiques, ce programme novateur sport/étude vise à offrir une nouvelle chance aux décrocheurs.

Source : Ali et les Princes de la rue