Embellir mon quartier : Une première murale artistique voit le jour à Cartierville

Le 27 septembre 2014 avait lieu le dévoilement de la première murale réalisée à Cartierville dans le cadre du projet Embellir mon quartier.

C’est en recherchant des stratégies originales de lutte aux graffitis que Tandem Ahuntsic-Cartierville s’est tourné vers ce projet artistique et social qui représentait à la fois une solution immédiate au problème et un outil d’intervention positif pour le milieu. « Chaque année, nous effaçons entre 5000m2 et 6000m2 sur le domaine privé et public. Les murales constituent un excellent outil contribuant à créer une barrière contre le graffiti illégal, mais aussi à créer un sentiment de sécurité et de fierté », souligne Anthony Berzghal, coordonnateur du projet Graffiti pour l’organisme.

L’artiste Monk.e s’est inspiré de l’engouement des jeunes du quartier pour le soccer afin de réaliser cette œuvre, sous la supervision de Studio Créatif A’shop Inc.

Animation de milieu à l'occasion de l'inauguration de la murale le 27 septembre.

Animation de milieu à l’occasion de l’inauguration de la murale le 27 septembre.

Comme dans plusieurs autres villes canadiennes, de plus en plus de murales apparaissent dans le décor urbain montréalais. Depuis 2007, une centaine de murales ont vu le jour dans la ville. Le Programme de réalisation de murale de la Ville de Montréal vise à soutenir ces initiatives, en finançant jusqu’à 60% des coûts de réalisation. Souvent, les projets se réalisent avec l’objectif d’impliquer la communauté. « C’est une forme de médiation culturelle et sociale » souligne Raymond Carrier, responsable de programme à la Ville de Montréal.