La Ville en vert: un projet pour lutter contre les îlots de chaleur dans des HLM

À l’approche de la période de canicule, le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) et l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM) présentent La Ville en vert, leur projet de lutte aux îlots de chaleur dans les habitations à loyer modique (HLM) de Montréal.

Amélioration des milieux de vie
«S’échelonnant sur trois ans, La Ville en vert est un projet qui mise sur l’installation de toitures blanches, le verdissement et l’agriculture urbaine pour lutter contre les îlots de chaleur dans 65 ensembles de HLM», résume M. Denis Quirion, directeur général de l’OMHM, organisme gestionnaire des HLM sur l’île de Montréal. «Ces interventions touchent plus de 5300 ménages répartis dans 15 arrondissements montréalais. Ce sont des milliers de familles, enfants et aînés, des personnes susceptibles d’être affectés par les épisodes de chaleur accablante, qui bénéficieront directement du projet La Ville en vert», ajoute M. Quirion.

Participation des résidants, verdissement et agriculture urbaine
M. Luc Rabouin, directeur général du CEUM, explique : «La Ville en vert crée des îlots de fraîcheur mais aussi une belle occasion pour les résidants de tisser des relations de convivialité avec leurs voisins et de contribuer à la réalisation d’un projet collectif positif très concret, soit le réaménagement de leur milieu de vie». En collaboration avec l’OMHM, l’équipe du CEUM anime le processus de participation des résidants, de la conception des plans jusqu’à la plantation et l’entretien des végétaux. En 2010 et 2011, ce sont plus de 520 arbres ou arbustes et plusieurs centaines d’autres végétaux qui ont été plantés dans le cadre de La Ville en vert. Dans six complexes de HLM, les résidants ont également décidé d’intégrer près de 180 bacs d’agriculture urbaine aux îlots de fraîcheur.

Toitures blanches
Par ailleurs, l’OMHM a alloué près de 9 millions $ pour l’installation de 43 000 m2 de toitures blanches, l’équivalent de 26 patinoires de hockey, sur les toits de 49 HLM. Les toitures blanches permettent de réfléchir la lumière du soleil et ainsi de réduire la chaleur accumulée par les immeubles.

Stratégie de santé publique
Le projet La Ville en vert s’inscrit dans les stratégies de santé publique pour aider les populations les plus vulnérables à surmonter les épisodes de chaleur accablante à Montréal. Le projet est financé en partie par le Fonds vert dans le cadre de l’Action 21 du Plan d’action 2006-2012 sur les changements climatiques (PACC) du gouvernement du Québec.

Source: Centre d’écologie urbaine de Montréal